Retour aux actualités
Article suivant Article précédent

Edito Annuaire 2014 : Alain Grangé-Cabane

Les informations de l'Ecole

-

01/09/2014

La rentrée de 2014-2015 à l'École alsacienne va être marquée par deux novations, majeures, attendues de longue date, et enfin réalisées.
De fait, il s'agit de deux excellentes nouvelles, que nous devons à la détermination et à la persévérance du Conseil d'Administration de l'École.
La première concerne nos travaux. Comme on se le rappelle, l'École, depuis plus d'un septennat, avait commencé à réfléchir à un vaste programme immobilier, au cœur même du tissu bâti que nous occupons entre les rues d'Assas et Notre-Dame des Champs.
Les objectifs de ce projet – tels qu'ils figuraient (déjà) dans le contrat qui gouvernait le renouvellement du mandat de notre Directeur, Pierre de Panafieu, pour la période 2007-2014 – consistaient principalement à :
-moderniser les salles et équipements du Petit Collège ;-doter l'École de la  petite section de maternelle qui lui fait défaut depuis l'origine ;
-ajouter une classe à chacun des trois niveaux du Lycée (2nde, 1ère & Terminale) ;
-rendre ces nouveaux bâtiments accessibles aux personnes "à mobilité réduite" (qu'ils soient élèves, professeurs ou autres), ce avant l'entrée en vigueur d'une loi rendant ces accès obligatoires au plus tard en 2015 (depuis, cette date-butoir a été reculée...).
Ce projet immobilier a d'abord donné lieu à d'intenses discussions, auxquelles les Anciens Elèves ont activement participé. Ces débats ont malheureusement débouché sur des différences, voire des divergences.
J'ai donc proposé, à partir de 2010, à notre Conseil d'Administration de reprendre le dossier de manière assez profondément renouvelée, dans le souci de faire qu'aucune des "familles" de l'École (parents, enseignants, anciens élèves, direction) ne puisse voir mis en cause ses intérêts "vitaux".
Sur la base de deux nouveaux projets de notre architecte, notre Conseil d'Administration a pu adopter le projet définitif, son coût, son financement et son calendrier.
Les travaux étaient censés débuter dès la fin juin 2013, avec comme objectif "idéal" d'être terminés pour la rentrée 2014.
Nous ne sommes pas peu fiers de pouvoir confirmer aux Anciens Elèves de l'École : "mission accomplie !". Mission même triplement accomplie, puisque :
 -le chantier a été achevé dans les stricts délais prévus, sans le moindre jour de retard ;
-les travaux ont été réalisés dans le budget voté, sans le moindre dépassement ;
-il n'y a eu aucun recours de voisins ou de tiers, sans le moindre contentieux donc.
Il s'git là d'une performance en tous points remarquable, dont le mérite revient principalement :
-à notre Conseil d'Administration qui a su conjuguer imagination et continuité ;
-à notre équipe de Direction, avec une mention toute particulière à notre Intendante, qui, toute de bottes et de casque parée, a pendant 14 mois fait office de "chef de chantier" ;
-à l'ensemble des collaborateurs de l'École, notamment nos enseignants, qui ont su tirer partie des contraintes que leur imposaient les démolitions et les bâtiments provisoires ;
-aux 2 Associations d'Anciens élèves et de Parents, qui ont su sensibiliser leurs mandants respectifs aux bénéfices à attendre de cet immense programme (dont le coût –rappelons-le – est supérieur à une année de budget de l'École).
La seconde innovation, plus modeste financièrement, n'en est pas moins symbolique du souci d'ouverture qui est dans l'ADN de l'École ; c'est l'attribution, pour la première fois à la rentrée 2014-2015, de Bourses Charcot – du nom du célèbre médecin et explorateur polaire, ancien élève de l'École, où il conjugua de brillantes études et une intense pratique des sports (il y créa même, à l'insu de la Direction, l'Association Athlétique Alsacienne...).
Notre École avait déjà, de longue date, mis en place, un système de bourses "de secours", destinées à venir temporairement aider les familles confrontées à un "accident de la vie" (décès ou invalidité d'un parent, chômage, divorce...) ; l'idée qui prévaut est d'éviter aux enfants confrontés à ces malheurs, la "double peine" d'être en outre écartés de leur École et séparés de leurs amis ou copains.
Les Bourses Charcot, elles, ont vocation à la permanence et bénéficient à des élèves dont le potentiel et la détermination ont été distingués, mais dont la situation financière de leur famille  leur interdirait jusqu'à l'idée même de briguer une inscription à l'École alsacienne.
Il s'agit en quelque sorte de briser le "plafond de verre" contre lequel ils butent.
Soucieux  de conduire cette expérience avec pragmatisme, notre Conseil d'Administration, sur les propositions d'une Commission pluri-partite animée par notre administratrice Marianne Bauer, a retenu le principe de 3 à 4 Bourses par an, à l'entrée de la classe de seconde, la bourse étant bien sûr maintenue à l'élève pendant ses 3 années d'études au Lycée.
Pour la rentrée 2014, nous avons jugé opportun et plus expédient de choisir des élèves du Collège Pierre de Ronsard à Tremblay-en-France (Seine Saint-Denis), avec lequel nous développons déjà un ambitieux programme d'échanges avec le Sénégal.
Tels sont, chers Anciens Elèves, deux des novations majeures de cette École à laquelle vous êtes si attachés, novations qui confirment son souci permanent de ne pas rester statique.
Je nous souhaite à tous une bonne rentrée !
 
Alain GRANGÉ-CABANE
Président du Conseil d’administration
de l’École alsacienne

136 vues Visites

J'aime

Commentaires0

Veuillez vous connecter pour lire ou ajouter un commentaire

Articles suggérés

Les informations de l'Ecole

Tchekov à l'Atelier Théâtre de l'Ecole

User profile picture

Julie BONGERS

01 mai

Les informations de l'Ecole

Départ à la retraite de M. Hartmann

User profile picture

Julie BONGERS

18 avril

Les informations de l'Ecole

Conférence « Intelligence artificielle : mythes, réalités, opportunités »

User profile picture

Julie BONGERS

13 avril

www.aaeea.com